Faire circuler des vélos et des personnes. L’écologie urbaine et maintenance du programme Vélib’ de Paris

La figure 1 illustre l’une des 1 800 stations que compte le programme de vélos en libre en service (VLS) Vélib’, inauguré le dimanche 15 juillet 2007 par la Mairie de Paris et l’entreprise gestionnaire du service, JCDecaux. Il s’agit d’une station avec plus de trente vélos en parfait état, prêts à être loués par l’un des milliers de clients qui utilisent quotidiennement le système. La figure 2 montre une femme en plein processus d’utilisation d’un vélo Vélib’, se dirigeant vers sa destination avec la certitude que son vélo ne lui fera pas défaut au milieu du trajet et qu’elle trouvera une station comme celle de la figure 1, mais avec un espace libre lui permettant d’y laisser son vélo. Pour que le Vélib’ rende possible l’idée de « vélo en liberté » dans la ville, ces deux composantes sont précisément nécessaires afin de mettre en œuvre la technologie de transport : l’existence de vélos en bon état de circulation et de stations en fonctionnement pour pouvoir à la fois emprunter et rendre un vélo.

http://www.cairn.info/zen.php?ID_ARTICLE=RAC_022_0179

  • Año de publicación: 2014
  • Idioma disponible: francés
  • Fuente: Revue Anthropologie de la connaissance 8, no. 1 (2014): 179-219.
  • Autor(es):